Comment se débarrasser d’un complexe?

Tout le monde se trouve des défauts, ce n’est pas seulement l’apanage des femmes.  Ceci peut concerner une partie du corps qu’on n’apprécie pas, que ce soit au niveau des fesses, du nez, des lèvres, des  seins ou autres.  pour d’autres encore, le complexe peut être d’ordre intellectuel, c’est à dire, le fait de ne pas être allé très loin à l’école. Si vous  ne faites  pas attention, les choses peuvent mal tourner au point où  vous n’arriverez  plus  vous regardez dans une glace.

Les origines

Très souvent, les médias font l’apologie de l’apparence idéale et parfaite, eu lieu de stigmatiser la différence, c’est pourquoi, tant d’hommes et de femmes veulent tendre vers cette perfection. Si par malheur, les résultats escomptés sont négatifs, les angoisses commencent.

Les gens se persuadent souvent, à tord d’ailleurs, que leur petit défaut est l’unique élément que les autres regardent chez eux. A priori, ils n’ont pas tord , puisque les humains sont toujours attirés par ce qui frappe aux yeux. Le problème ici, est que ces complexé(e)s ont, en réalité une image idéalisée d’elles-mêmes et comparent sans cesse cette vision avec la réalité de leur miroir. Un conseil:  » N’acceptez jamais l’image que les gens vous renvoient de vous même ».  Car, votre véritable image est celle qui est cachée au plus profond de vous et elle  ne demande qu’une chose: S’affirmer. Ces petites obsessions traduisent souvent une souffrance psychique , car ces personnes sont persuadées que, sans leur complexe , elles auraient davantage de succès, ce qui les empêche d’opter pour d’autres stratégies, visant à mettre en avant leurs autres atouts.

  Un mot sur les « maladies du narcissisme »

Selon le psychologue , Marc Ferrero, il n’existe que deux complexes: celui d’Oedipe, avec ses désirs « contradictoires et alternatifs où l’enfant aime et déteste…………..son père et sa mère » et le complexe de castration , qui se révèle au moment de « la découverte de la différence des sexes par l’enfant ». En dehors de ces deux cas, il s’agit davantage de « maladies du narcissisme » concernant l’acceptation de soi, qui peut relever du domaine physique, mais aussi, d’un prénom ou d’un nom atypique etc…

Quelques solutions.

On soigne ses complexes avec une bonne dose d’estime de soi. Si notre entourage n’y suffit pas, il est bon de recourir à un travail psychologique approfondit, et faire appel à un spécialiste. Certaines personnes choisiront la chirurgie esthétique pour résoudre un problème physique. Mais, « il ne faut pas en attendre plus qu’elle ne peut donner et ne pas faire n’importe quoi »(Marc Ferrero). Elle ne doit pas s’inscrire dans une quête idéaliste et sans fin de perception.Enfin, vous pourrez être l’homme ou la femme le(la) plus complexé(e) de la terre, mais le jour où vous mettrez au service des gens le potentiel qui est au dedans de vous, tout le monde oubliera vos défauts.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s