Archives de Catégorie: Spiritualité

Un équilibre entre le spirituel et le matériel, c’est possible!!!

Beaucoup de personnes se disent: »D’abord je vais régler tous mes problèmes matériels, et ensuite je serai libre pour penser à la vie spirituelle »…..Mais en réalité les années sont passées , les voilà vieux , usés, et ils n’ont pas réussi à consacrer une minute à la vie spirituelle!! Pourquoi? parce qu’ils avaient fait un raisonnement erroné.

Beaucoup de personnes ont fait cette erreur en pensant de la sorte. Pour vivre la vie spirituelle, il ne faut pas attendre d’avoir mis en ordre toutes ces affaires, car rien n’est jamais définitivement réglé. Quelque chose cloche toujours quelque part, on n’est jamais vraiment satisfait malgré toute l’énergie qu’on déploie. C’est exactement comme si vous essayiez de redonner sa valeur à un ballon de caoutchouc qui a été percé: Quand vous arrivez à supprimer le creux d’un côté, il se referme de l’autre.

N’oubliez pas que ce qui arrive aux autres, peut aussi vous arriver,. Par exemple, vous avez un métier, mais peu après vous perdez votre place et vous voilà au chômage….vous vous mariez, mais quelque temps après , rien ne va plus , et vous divorcez….Vous avez une maison , mais un évènement fâcheux se produit et vous voilà obligé de déménager… Et les enfants, quels soucis avec eux: leur éducation, leur santé, leur avenir!!! ça ne s’arrête pas là, car après les enfants, viennent les petits enfants… Une certitude, ça ne finit jamais. Face à cela , on n’y peut rien. Alors, n’attendez pas pour vivre la vie spirituelle , que vos affaires matérielles soient au point. D’autant plus que , sachez-le aussi, c’est grâce à la vie spirituelle que vous trouverez les meilleures solutions à tous les problèmes qui se posent à vous chaque jour, car alors, vous serez plus fort, plus sage, plus patient et plus avisé.

Un geste extraordinaire

La courte histoire que vous allez lire m’a beaucoup touché. Pour moi elle est l’expression même de l’AMOUR. Si seulement on pouvait ne serait-ce que 1 mois par an accomplir ce genre de geste vis-à vis de nos semblables, il y a certainement beaucoup de problèmes inutiles que nous allons éviter. Amour, entraide, abnégation, altruisme et humilité vont avec la réussite.

Cliquez ici pour lire cette merveilleuse histoire

Comment nos paroles peuvent soit nous bâtir, soit nous détruire.

Le sujet que je vais développer dans cet article est d’une importance capitale. Il s’agit de nos paroles. Elles affectent notre vie beaucoup plus que nous le pensons. Notre vie intérieure et notre vie extérieure sont intimement liées. Notre vie extérieure subit l’influence de notre vie intérieure, celle-ci à son tour subit celle de notre nature charnelle, du monde qui nous entoure etc… Elle peut aussi être suos l’influence de la parole de Dieu. Il est utile  d’y réfléchir. Pour cela, cet article nous y aide.

Qu’on ne s’y trompe  cependant pas. Cela ne signifie pas que nous trouverons un remède supprimant à tout jamais  les épreuves, la souffrance, les difficultés… Tout le monde doit passer par là en souffrant comme des soldats au combat mais au final victorieux dans ces combats.

Je pense qu’il est nécessaire de connaitre  la vérité sur l’incidence que peuvent avoir dans notre vie toutes les paroles que nous pronocons et je prie pour que votre coeur soit rendu vivant par la connaissance de cette vérité et que cela ait de réelles conséquences pour vous et pour les autres. Mais aussi que ce que vous découvrirez suscitera en vous la « Bonne Confession » en accord avec les bonnes dispositions de votre être intérieur mais surtout en accord avec ce qu’affirme Dieu sur les différents domaines de votre vie.

Bonne et mauvaise confession.

Peu de gens sont conscients de la place qu’à la confession dans l’ordre des choses. Chaque fois que le mot  « confession » est employé, on pense à la confession des péchés, donc de la faiblesse et des échecs. C’est là le côté négatif de la question. La confession est l’affirmation de ce que l’on croit fermement,  le témoignage  de quelque  chose que nous savons , l’attestation  d’une vérité que nous avons saisie. La confession doit tenir une grande place dans la vie de tout être humain. Le problème principal est de savoir ce que nous devons confesser, quelles paroles doivent sortir de notre bouche. On ne peut confesser ou témoigner de choses qu’on ne connait pas. Au tribunal, ce qui compte c’est ce que vous avez entendu.

Lorsque vous avez une  » Bonne Confession » , vous regardez la vie sans crainte. Si par exemple vous avez devant vous des factures que vous ne pouvez payer, des adversaires que vous n’avez pas les moyens de vaincre,  vous les affronterez sans crainte à cause des paroles positives que vous aurez libéré devant cette situation.

Lorsque les circonstances semblent défavorables, dites victorieusement  » Je suis rempli de joie et de victoire » . Cette confession doit être faite à Haute voix jusqu’à ce que vous ressentez de l’assurance et la paix au plus profond de votre être intérieur. Un e  » Bonne Confession » est une confession de victoire, qui parle toujours de succès, de réussite même si les circonstances démontrent autre chose. Celui ou celle qui a une bonne confession est toujours positif dans ses paroles.

Une mauvaise confession

C’est une confession de défaite et d’échec. Ne marchez jamais avec des gens qui ont pour seul langage des paroles de défaite et de pauvreté. ils ne vous seront d’aucune utilité. Quand vous parlez sans cesse de votre combat avec la maladie, combien vous êtes malade, tout cela est une confession de défaite parce que vous ne cessez d’exhalter la maladie. C’est une mauvaise confession , elle glorifie le négatif. C’est une déclaration inconsciente qui dit que tout ce qui devrait être positif dans votre vie n’a pas lieu d’être. La plupart des gens aujourd’hui ont des confessions négatives qui magnifient sans cesse le mal, l’échec….Issue de la foi ( des mauvaises dispositions à ce moment là) de votre coeur, la confession de votre bouche ne produira que le néant au lieu de vaincre définitivement les circonstances qui vous empêchent d’évoluer. Confesser l’efficacité avec laquelle ces circonstances vous bloque et vous empêche d’aller de l’avant , c’est leur donner des droits sur vous, c’est vous ouvrir à la crainte et à la faiblesse. Sachez que chaque fois que vous parlez de vos doutes et de vos craintes, de votre faiblesse, de votre maladie…vous fermez la porte à la joie, au bonheur, à l’assurance…. Tant que vous vous accrocherez à votre confession d’échec , de maladie, de douleurs, vous continuerez de les subir. Celui qui déclare continuellemnt des choses négatives implante sans se rendre compte des choses négatives  dans sa conscience. De même, ne racontez jamais aux gens vos erreurs et vos échecs du passé, ils ne les oublieront pas et parfois vous les rappelleront.

Une confession nuisible

Peu d’entre nous réalise que nous sommes enfermés dans les limites de notre confession. Ce n’est pas simplement notre manière de penser qui agit en nous, ce sont aussi nos paroles, nos conversations qui produiront en nous puissance ou faiblesse. Nos paroles nous prennent au piège et nous emprisonnent, ou bien elles nous libèrent et nous rendent puissants pour la vie de ceux qui nous entourent. Ce que nous confessons (disons)  de notre bouche, c’est ce qui domine  véritablement  notre être intérieur. Nous confessons inconsciemment ce que  nous croyons. Si nous parlons de maladie( rien ne vous empêche de dire de quoi vous souffrez, mais vous ne devez pas continuellement en parlez au point où cette maladie gouverne votre vie. votre esprit doit être fort pour vous soutenir dans ce combat) , c’est que nous y croyons,  si nous parlons de faiblesse et d’échec, c’est que nous y croyons aussi. C’est navrant de voir la foi que certaines personnes peuvent avoir dans les choses négatives. Ils croient fermement au cancer , aux ulcères gastriques, à la tuberculose et à d’autres maladies souvent incurables, et leur foi est telle que la maladie les domine  complètement, les maitrise en sorte qu’ils en deviennent les esclaves. Ils prennent la mauvaise habitude de confesser leur faiblesse, ce qui ne fait que l’accentuer. Ils confessent leurs craintes, et ils deviennent encore  plus angoissés. Ils confessent leur appréhension de tomber malade et la maladie se manifeste. Ils confessent sans arrêt leur besoin d’argent , et ce faisant il se créent une impression de misère qui les écrase. C’est quand nous aurons compris que jamais nous ne pouvons nous élever au dessus de notre confession que nous atteindrons le ponit où les choses se passeront dans notre vie.

Notre conversation

Peu d’entre nous réalisons à quel point nos conversations agissent sur nos propres esprits. Quand vous prétendez être ce que vous n’êtes pas et que vous en parlez d’une manière désinvolte, cela crée une faiblesse à l’intérieur de vous. C’est comme un point de pourriture qui se trouverai au milieu d’une poutre dans une maison. Vos propos peuvent être plein de découragement  en évoquant vos échecs et vos manquements. Cela finira par saper votre esprit d’initiative et vous aurez du mal à surmonter cette état d’esprit.

La réalisation succède à la confession

Nous marchons selon notre témoignage. Notre foi et nos croyances ne dépassent jamais notre confession. La connaissance selon les sens ne confesse que ce qu’elle a vu, entendu ou ressenti. Les personnes qui sont à la recherche des expériences marchent toujours selon leurs sens. Toutes les paroles que nous prononçons agissent en profondeur dans notre coeur de la même  manière que le doute confessé de nos lèvres agit dans notre coeur. Attention: Parlez de vos doutes et de vos craintes et vous détruirez votre confiance. Parlez sans cesse de vos épreuves et de vos difficultés, de votre manque de foi, de votre manque d’argent, et votre confiance se déssèchera , elle perdra sa vigueur, votre esprit tout entier faiblira.

Malgré les apparences, tenez ferme dans votre confession et persévérez même si tout parait impossible. Ne soyez jamais effrayé devant une situation aussi sombre puisse-t-elle paraitre; ou devant un cas aussi impossible puisse-t-il être. Il s’agit peut-être de cancer, de tuberculose ou d’un accident dans lequel la mort semble inévitable. N’abandonnez pas, gardez courage, tenez ferme. Restez positif dans vos paroles. N’oubliez pas, vos paroles vous bâtissent ou elles vous détruisent.

Voici ce qui vous est peut-être arrivé:

  • Vous avez dit ne pas pouvoir, et dès cet instant vous étiez battu.
  • Vous avez dit ne pas avoir confiance, et le doute vous a envahi.
  • Voua avez parlé d’échec, et l’échec a fait de vous un esclave.

Un jour quelqu’un a dit  » je n’ai jamais été battu jusqu’au jour où j’ai avoué être battu ». Quelqu’un d’autre a dit  » A partir du moment où j’ai commencé à faire une confession confianteun courage inconnu jusqu’à présent m’a envahi. Une jeune femme a dit  » Mes lèvres m’ont toujours joué de mauvais tours, et je n’ai jamais pu les maitriser » Dire toujours ce que l’on pense serait bien si l’on avait de bonnes pensées, mais tant que celles-ci sont toujours tournées vers le mal, peu de gens tiennent à les entendre. Apprenez à utiliser les mots afin qu’ils travaillent en votre faveur et vous servent. Vos lèvres peuvent être remplies d’une foi qui remue le ciel et entraine les hommes. Elles peuvent être remplies d’un amour tel qu’elles toucheront les coeurs les plus endurcis, qu’elles réchaufferont et consoleront ceux qui sont brisés et découragés. En d’autres termes, vos paroles peuvent devenir ce que vous voulez qu’elles deviennent. Vous pouvez en faire de la poésie, de la musique. Vous pouvez les remplir de haine et de poison.

Sachez aussi que dans un couple,  les mots tiennent une place importante. Il existe des couples où l’un des conjoints est hargneux. Si celui-ci emploie toujours des paroles dures et méchantes envers l’autre, le sentiment d’échec envahira celui-ci au point où la seule solution pour règler le problème est le divorce. Il en est de même avec nos enfants. Nous devons toujours veiller à employer des paroles  qui les valorisent. Ainsi, ils se sentiront en sécurité et en pleine confiance. Il ne s’agit pas ici de laisser passer les gaffes qu’ils auraient commis, mais vos enfants ont toujours besoin de se sentir aimer et c’est cet amour que vous manifesterez  qui leur donneront de l’assurance. Si ils ont de mauvais résultats scolaires, fortifier les en leur faisant comprendre que malgré ce qui arrive, vous leur faite toujours confiance et que vous êtes certain qu’ils réussiront. Evitez absolument de les traiter de tous les noms, cela ne ferait qu’aggraver leurs sentiments  d’échecs  et ils n’auront aucune volonté ni motivation pour relever le défi.

Les deux confessions
Lorsque nous faisons face à une situation, il nous arrive de faire des déclarations positives pour que les choses tournent en notre faveur.  Cela peut se produire lorsque nous devons passer un examen. A ce moment là, nous sommes plein de confiance. Mais le jour de l’examen nous perdons toute confiance et voici que les symptômes reviennent et le coeur est troublé. Ici, le problème est que nous n’avons pas maintenu fermement notre position de victoire. Nous avons laissé le doute prendre le dessus sur la situation.

 Notre foi ou notre incrédulité sont à la mesure de notre confession. Si vous confessez la maladie, elle se développera en vous, de même si vous confessez le doute, il s’accroitra. Si vous confessez la pénurie, elle s’installera. Peut-être dites-vous en ce moment  » Je ne comprends pas cela » , c’est tout simplement parce que la plupart d’entre nous vivons dans le domaine des sens et les choses spirituelles paraissent floues.

Le rôle de la confession dans le christianisme   

Dans la Bible, le sens du mot confession est affirmer  ce que Dieu a dit dans sa parole. C’est rendre témoignage de ce que Dieu déclare.  C’est attester les vérités dévoilées dans lee écritures. Dieu a appelé ceux qui ont foi en lui à  » demeurer ferme dans la foi que nous confessons » Hébreux 4: 14 et à » retenir fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle » hébreux 10: 23. Non seulement les chrétiens doivent demeurer fermes dans leur confession de la parole, mais ils doivent aussi témoigner constamment de ces choses que Dieu leur a révélées.

Qu’est ce que la confession dans le christianisme?  C’est dire ce que Dieu a dit dans sa parole sur un sujet précis. C’est être d’accord avec Dieu, c’est dire la même choses que ce que disent les écrituresDemeurez ferme dans la confession, c’est répéter et affirmer continuellement ce que Dieu a promis jusu’à ce que la chose désirée par notre coeur et promise par Dieu se manifeste réellement.  Il n’y a pa de possession sans confession.

Que faut-il affirmer continuellement?   Les chrétiens doivent continuellement affirmer les textes scripturaires qui révèlent toutes les bonnes choses qui sont les leurs en christ.En effet, il y a des centaines d’affirmations puissantes qui peuvent être confessées quand on parle selon les écritures.    

 

La confession de la foi est toujours une confession joyeuse. Elle affirme posséder l’argent avant même qu’il arrive. Elle affirme la guérison parfaite alors même que la douleur se fait encore sentir. Elle affirme la victoire quand la défaite la tient encore captive.

Le chrétien ne doit pas dire qu’il ne peut pas quand Dieu dit qu’il le peut!  Le chrétien ne dit pas  » Je ne peux pas « . Cette phrase ne se trouve nul part dans la Bible. Les chrétiens doivent parler le langage de Dieu et dire ce que dit la parole. Ils doivent être en accord avec le ciel en affirmant la parole de Dieu. Tout chrétien est d’accord avec Dieu en étant d’accord avec sa parole.

Exemples de ce que les chrétiens ne doivent pas dire.

  • Ne pas dire «  Je ne peux pas saisir ma guérison » mais dire plutôt avec ferveur  » je veux saisir ma guérison car c’est par ses meurtrissures que je suis guéri  » Je peux saisir ma guérison parce que Jésus a dit  » Ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris  »   » On m’a imposé les mains, donc je suis guéri « .
  • Ne pas dire:  » Je ne peux pass payer mes factures  » Dire plutôt  » Je peux payer mes factures puisque mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon ses richesses avec gloire en Jésus-Christ « .
  • Ne pas dire:  » Il m’est impossible de perdre cet excédent de poids  » mais découvrez le pouvoir de christ en disant plutôt  » Je peux résister aux mets trop nourrissants parce que Jésus-Christ vit en moi, je peux refuser les plats trop riches. Je peux par la grâce de Christ manger avec modération, avec retenue. Je peux vaincre mon embonpoint par Jésus-Christ qui est ma force et mon tout.


Chaque mot que vous prononcez a un sens et une importance capitale. Les paroles que vous prononcez à tout moment déterminent votre succès ou votre échec. La réussite et l’échec sont au pouvoir de la langue, donc c’est vous qui décidez par vos paroles vaincre ou échouer. Si une situation défavorable se présente à vous et que vous confessez la défaite ou l’échec à propos de cette situation, il vous sera difficile, voir impossible de relever le défi. Ne dites jamais   » Je ne peux pas  » même si tout semble défavorable. Si vous dites  » je crains le pire »  cela arrivera certainement, car dès l’instant où vous dites que vous ne pouvez pas, vous êtes déjà vaincu. Parlez de défaite, et celle-ci vous tient lié. Parlez de peur ( même si tout est mis en oeuvre pour cela) et la peur augmentera.

La capacité que vous avez de jouir d’une vie heureuse réside dans la qualité des paroles que vous prononcez tout au long de la journée. Si vous savez maitriser votre langue, vous jouirez de la stabilité et la paix, mais si vous ne savez pas la tenir en bride , le résultat sera catastrophique.

Enfin, sachez que quelque soit la manière dont vous prononcez vos paroles, vous en récolterez toujours le fruit car ce sont elles qui gouvernent votre existence.